Portraits alimentaires en naturopathie

En bref…

Alimentation pour le nerveux

Le tempérament nerveux se caractérisant par un état sec et maigre, sensible et cérébral, il faudra donc privilégier une alimentation qui devra le réchauffer et l’hydrater, encore plus en hiver et par temps humide. Tout aliment acide devra être diminué/évité sous peine de déminéralisation importante (ce tempérament a déjà une tendance par nature à être déminéralisé).

Aliments à privilégier :

Toutes les tisanes bien chaudes, les poissons blancs, les viandes blanches, les légumes crus surtout, les fruits doux (poire, raisin, pomme, melon, goyave, mangue), les aromates digestifs, les huiles crues végétales, les céréales semi-complètes, les protides.

Aliments à diminuer / éviter :

Tous les excitants (c’est déjà un nerveux de base !), café, thé, piments, poivre, tous les aliments iodés (qui énervent ce tempérament) tels que les algues, fruits de mer, ananas et betterave rouge. A éviter aussi tous les acides (qui augmentent
sa sensibilité au froid), comme les agrumes, les laitages fermentés, la tomate, la rhubarbe, l’oseille, la groseille, l’abricot, la fraise, l’ananas.

Alimentation du bilieux

 Le tempérament bilieux ressemble beaucoup au nerveux, stressé (il se fait de la bile pour tout et rien !), il lui faudra donc aussi éviter les excitants. Son foie devra être renforcé avec une alimentation adéquate. Son stress lui fait aussi consommer beaucoup de calories, il devra donc compenser.

Aliments à privilégier :

Céréales complètes ou semi-complètes, aliments amers (pour le foie) comme les endives, la chicorée, les zestes d’agrumes, le pissenlit, l’artichaut, les infusions de romarin. Les viandes blanches et poissons maigres sont très bons pour ce tempérament. Les aliments acides étant un peu mieux tolérés que pour le nerveux, le bilieux pourra consommer avec modération des tomates, groseilles, fruits de mer etc.

Aliments à diminuer / éviter :

Poissons et volailles gras (saumon, hareng, canard, oie), plats en sauce, charcuterie, crèmes (fraîche, pâtissière…), les excitants (voir au nerveux), les excès de fruits acides et boissons lacto-fermentées.

Alimentation du sanguin

A l’inverse du nerveux et du bilieux, le sanguin devra privilégier tous les fruits acides et aqueux (fluidifie sa circulation sanguine). De nature large, expansive et généreuse, son point faible étant le système cardio-vasculaire, il devra éviter tous les excès d’aliments pouvant provoquer des accidents cardio-vasculaires.

Aliments à privilégier :

Crudités (en abondance), fruits crus et cuits, les rouges surtout, infusions dépuratives (bardane, romarin & thym), légumes acides (tomates etc.) surtout par temps chaud, viandes blanches et poissons gras (saumon, hareng, maquereaux)

Aliments à diminuer / éviter :

Peu ou pas de céréales, plats en sauce, café, bière (très calorique), viandes rouges.

Alimentation du lymphatique

De nature indolente, enrobée, avec rétention d’eau, le tempérament lymphatique devra surveiller son poids et sa soif. Les aliments iodés stimuleront son métabolisme ainsi que les excitants.

Aliments à privilégier :

Café, thé, gingembre, ginseng, épices, piments, crudités (fruits et légumes), aliments iodés (fruits, de mer, algues, betterave rouge, ananas), viandes blanches et poissons maigres, infusions stimulantes (gingembre, citron, romarin etc.)

Aliments à diminuer / éviter :

Trop d’eau (juste à sa soif), céréales et féculents (peu), beurre, plats en sauces, charcuterie, viandes rouges.

Voilà donc en très bref les 4 tableaux alimentaires de la naturopathie ! N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou de vos remarques, toujours bienveillantes bien sûr 😊Si vous ne connaissez pas votre tempérament naturopathique, cliquez ici pour faire le test.

En aucun cas les informations et conseils proposés par ce blog ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.