Pour en finir de se prendre la tête!

On classe généralement les maux de tête en 2 catégories : les céphalées de tension et les migraines. Comment les reconnaît-on?

Les céphalées de tension :

La douleur est généralement au niveau des tempes, du front ou de la nuque, avec une sensation d’avoir un casque sur la tête ou une barre horizontale.

Les causes sont diverses : stress, angoisse, anxiété, problèmes arthrosiques au niveau des cervicales, ou encore un mauvais placement cervical. D’où tout l’intérêt de vérifier (avant toute médication) son état de santé avec un ostéopathe.

En naturopathie, on conseille dans l’immédiat, et si vous n’êtes pas allergique à l’aspirine, de prendre 3 à 4 fois par jour 25 gouttes de teinture mère de Reine-des-Près (Filipendula Ulmaria) ou de Saule blanc (Salix Alba). Ensuite, essayez de vous masser (ou de vous faire masser, encore mieux!) les parties douloureuses en partant de la base du crâne, la nuque et jusqu’au trapèze avec le mélange suivant d’huiles essentielles (HE) :

1 goutte d’HE d’eucalyptus citronné, 1 goutte d’HE Ylang-Ylang, 1 cuillère à café d’huile végétale d’arnica

Ce mélange vous sera utile aussi pour vous masser les coussinets de vos orteils de pieds. C’est en effet cette zone qui correspond à la tête en réflexologie plantaire. Ces zones peuvent être douloureuses au massage, ne vous en inquiétez pas, massez juste doucement pendant une dizaine de minutes (5mn chaque pied).

Les migraines :

La douleur est lancinante et pulsatile, d’un seul côté de la tête, ou près d’un œil, une sensibilité à la lumière et au son, des nausées ou des vomissements.

Après avoir vérifié avec votre médecin et écarté toute cause grave (comme une céphalée dû à une tumeur cérébrale), la migraine est souvent causée par l’arrivée du cycle menstruel (la migraine pointe quelques jours avant), ou bien elle peut trouver son origine dans un problème digestif ou encore ophtalmique.

  • Si elle est causée par l’arrivée du cycle menstruel, vous pourrez réduire la douleur en prenant une semaine avant les règles ainsi que pendant la semaine des règles (soit 2 semaines au total), de l’huile de bourrache et d’onagre, à même la bouteille (1 cuillère à café de chacune des huiles, 2 à 3 fois par jour) ou bien en gélules (2 gélules de chaque huile 2 fois par jour) au moment des repas. En complément aux huiles de bourrache et onagre, je vous recommande de prendre du Gattilier en teinture-mère (15 gouttes 2 fois par jour, du 14ème au 28ème jour du cycle, sur au moins 3 cycles).
  • Si elle est causée par un problème digestif, alors vous pouvez prendre une goutte d’HE de menthe verte (Mentha Viridis ou Mentha Spicata) à bien mélanger dans une cuillère à café de miel. Versez de l’eau chaude, votre tisane aromatique est prête! A faire 2 à 3 fois par jour. En période de crise, des tisanes de thym vulgaire et de romarin officinal vous soulageront aussi. Enfin, Un réglage alimentaire sera très certainement à faire en plus pour diminuer vos migraines. N’hésitez pas à vérifier quel profil naturopathique vous avez, cela pourra vous guider sur comment choisir les bons aliments qui vous correspondent, pour votre constitution.

Voir ici votre profil naturopathique :https://www.harmonynature.ch/tests-naturopathiques/

  • Si elle est causée par un problème ophtalmique, alors mettez une goutte de d’HE de Romarin à Cinéole à l’intérieur de vos poignets, frottez puis fermez les yeux et respirez ce parfum durant 2 minutes environ.

Les antidouleurs classiques (chimiques) ne doivent pas être consommés de manière chronique/régulière sous peine d’avoir un effet inverse et provoquer des maux de tête par surconsommation de ces médicaments! D’où l’intérêt d’utiliser des méthodes naturelles sur le long terme, qui elles, n’ont aucun effet secondaire, et qui iront même jusqu’à réussir à espacer les crises, voire parfois les faire disparaître.

Les aliments anti-migraine

Si vous avez un terrain migraineux, je vous conseille de diminuer drastiquement les produits laitiers et les fromages, ainsi que les aliments riches en gluten. Ensuite, il vous faudra favoriser les aliments en teneur élevée en salicylates. Les plantes utilisent ces molécules pour se protéger des insectes, maladies, champignons… Chez l’être humain, ils sont utilisés pour fabriquer l’aspirine. L’avantage des aliments riches en salicylates, c’est que les doses sont bien inférieures au médicament créé par l’homme, du coup, aucun risque d’allergie. De plus, les autres molécules de ces mêmes plantes font un effet « tampon », c’est-à-dire qu’elles forment une synergie bienfaisante et qu’elles se complémentent entre elles. Il vous faudra aussi favoriser les aliments qui fluidifient le sang (attention aux personnes sous anticoagulants, vérifier avec votre docteur). Et peut-être le savez-vous déjà, le magnésium et le zinc sont deux puissants anti-migraineux!

Aliments riches en salicylates : légumes en général, mais surtout :

(liste non exhaustive) ananas, avocat, brocoli, chou-fleur, concombre, courgette, figues, épinards, endive, mûres, myrtilles, noix, patate douce…

Aliments fluidifiant sanguin :

(liste non exhaustive) ail, citron, curcuma, gingembre, oignon, orange, pamplemousse, pastèque, saumon (poissons gras en général et huiles végétales riches en oméga 3, comme le colza, lin, cameline, chanvre)…

Aliments riches en magnésium :

(liste non exhaustive) sardines à l’huile, oléagineux, fruits de la mer, céréales complètes, riz complet, pois chiches, sel marin non iodé et non fluoré (style gros sel de Guérande), bananes, les fruits secs, les algues, les noix…

Aliments riches en zinc : 

(liste non exhaustive) les huîtres, les graines grillées de sésame, de courge et de germe de blé, le foie de veau, les viandes blanches et rouges, les œufs, toutes les sortes de champignons, les lentilles…

Passons maintenant à la pratique…. Voici quelques recettes à privilégier en période de maux de tête.

Recettes pour 4 personnes (sauf jus)

Jus anti migraine :

Mélanger dans la centrifugeuse ou l’extracteur de jus les ingrédients suivants : 1 concombre, 1 jus de citron, 3 branches de céleri, 1 morceau de curcuma et de gingembre. A boire en 2 ou 3 heures maximum (pas plus car ce jus s’oxyde vite et perd de son potentiel).

Un autre jus bienfaiteur : le mélange de myrtilles et de pamplemousse est souverain en plus d’être délicieux.

Salade de poulet vinaigrette coco :

Il vous faut : 2 blancs de poulet, 40 cl de lait de coco, 4 cuillères à soupe de noix de coco, 50g de graines germées, des feuilles de salade de chêne, 4 avocats, le jus de 4 citrons verts, 2 cuillères à soupe d’épices tandoori, 3 ou 4 cuillères à soupe d’huile d’olive.

En pratique : couper le poulet en fines lamelles. Le faire mariner 1h au frais avec l’huile d’olive, les épices et du sel et poivre (facultatif). Puis le faire cuire 5min à la poêle avec la marinade. Réserver. Préparer la vinaigrette coco en mélangeant le lait de coco, la noix de coco râpée, et la moitié du jus de citron. Découper les avocats en lamelles et les citronner avec le restant de jus. Dresser les assiettes en déposant quelques feuilles de salades de chêne lavées et coupées. Y déposer ensuite les lamelles d’avocat, puis le poulet. Parsemer de graines germées et assaisonner en dernier avec la vinaigrette coco.

Recette extraite de l’ouvrage Céto Cuisine, Thierry Souccar éditions & LaNutrition.fr

Rillettes de maquereau :

Il vous faut : 100g de maquereaux, 2 cuillères à soupe d’huile de colza, le jus de 2 citrons, 1/2 bouquet de persil.

En pratique : mixer ensemble le persil, le jus de citron et l’huile. Écraser le maquereau à la fourchette puis l’incorporer aux autres ingrédients. Délicieux tartiné sur du pain grillé semi-complet!

Potage aux amandes & curry :

Il vous faut : 250g de potiron, 50g d’amandes effilées, 30 cl de lait de coco, 1 cuillère à café de curry, 1/2 bouquet de coriandre, 1 filet de jus de citron (facultatif).

En pratique : dans une casserole, verser le potiron coupé en petits cubes, le recouvrir d’eau puis porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’il soit al dente (vérifier avec la pointe d’un couteau). Mixer la moitié d’amandes effilées, réserver l’autre moitié. Verser la moitié mixée dans la casserole, le lait de coco, le curry et la coriandre. Baisser à feu doux et bien mélanger pendant 3 min. Mixer le tout. Servir dans les assiettes, verser quelques gouttes de jus de citron sur chaque assiette et décorer du restant des amandes effilées.

Oeufs sur lit d’épinards :

Il vous faut : 4 très gros champignons de Paris, 2 échalotes, 400g d’épinards frais, 2 gousses d’ail, 1/2 bouquet de persil, 2 tomates mûres, 4 œufs, huile d’olive, sel & poivre.

En pratique : préchauffer le four à 180°C. Dans une poêle, faire suer l’échalote dans un peu d’huile d’olive. Ajouter l’ail écrasé, le persil coupé finement, le sel et le poivre. Faire revenir le tout 3 min. Ajouter les tomates préalablement coupées en petits dés, ainsi que les pieds des champignons coupés (vous aurez réservé les chapeaux). Cuire 5 min en brassant bien. Dans une autre poêle, saisir dans un peu d’huile les chapeaux des champignons, 2 à 3 min de chaque côté. Puis les déposer sur une plaque/plat allant au four. Répartir le concassé de tomates et pieds de champignons sur la circonférence des chapeaux de champignons, de façon à former une couronne (creux au milieu). Déposer l’œuf dans ce creux, au milieu, saler et poivrer. Cuire au four 10 min. Pendant ce temps, cuire les épinards dans une casserole, sans eau, à feu vif durant 3 ou 4 min, en prenant soin de ne pas trop les cuire, soit jusqu’à ce que les feuillent flétrissent et deviennent de couleur vert foncé. Égoutter puis répartir dans les assiettes. Déposer dessus les champignons et les œufs dessus. Bon appétit!

Recette extraite du site www.soscuisine.com

Figues pochées aux épices :

Il vous faut : 12 figues séchées, 1/2 litre d’eau, 1 orange bio (pour le zeste), 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre, 1/2 cuillère à café de gingembre en poudre, 1/2 cuillère à café de coriandre en poudre, 2 clous de girofle.

En pratique : retirer le zeste de l’orange et le détailler en fines lamelles, puis les couper en petits morceaux à leur tour. Verser l’eau dans une casserole, y ajouter toutes les épices ainsi que les zestes coupés. Faire bouillir tout en remuant. Dés le début de l’ébullition, baisser le feu, puis laisser frémir 10 min environ, tout en continuant de remuer. Au bout de 10 min, mettre les figues dans l’eau, et prolonger la cuisson de 5 min. Laisser refroidir hors du feu. Enlever les figues, les réserver dans de petits ramequins. Remettre le sirop d’épices à chauffer pour qu’il réduise un peu. Napper les figues avec. Vous pouvez servir ce dessert tiède ou froid.

 

Vous êtes les bienvenus si vous souhaitez rajouter quelques idées à cet article! Ou si vous avez des questions!

Au plaisir de vous revoir dans un prochain article. En attendant, bon appétit! 

Anne Noorman

main et fleur

En aucun cas les informations et conseils proposés par ce blog ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.

Pour aller plus loin si vous le souhaitez :

https://www.lanutrition.fr/bien-dans-sa-sante/les-maladies/migraine-et-maux-de-tete/migraine-et-aliments-ceux-qui-la-declenchent-ceux-qui-la-previennent

https://www.lanutrition.fr/cuisine-et-recettes/recettes-sante/recettes-sans-gluten-et-sans-caseine/le-regime-sans-gluten-ni-lait-en-pratique

https://www.mag365.co.uk/fr/des-articles/votre-sante/97-migraine-maux-de-tete